mercredi 24 avril 2019

QUAND ON N'A QUE L'HUMOUR....: L'HUMOUR FACE AU HANDICAP



     « Si tu as faim, chante, si tu as mal, ris! »

                                                       Dicton yiddish

« L’humour nous aide à supporter la douleur 
tout en laissant la douleur continuer à faire son œuvre »

                                                      Doron Rabinovici



Livre à paraître





A tous les « Guerriers immobiles et les hommes blessés » de la terre
(Bertrand Besse-Seige) 

« L’homme souffre si profondément qu’il a dû inventer le rire »

                                                                                     Nietzsche
« Dans une goutte d'eau se trouvent tous les secrets de tous les océans, dans un aspect de vous se trouvent tous les aspects de l'existence » 

khalil Gibran

« Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre.» 

Pensées pour moi-même,  Marc Aurèle

Les six Commandements du tétra:

- Le handicap, c'est l'absence non du corps mais de l'autre. Découvre-le.
- Le silence libère. Tais-toi.
- Hors de la douleur, reste juste le temps pour l'essentiel. Ne te disperse pas dans le futile.
- Tu n'es pas seul. Découvre la Consolation.
- La paralysie suscite la patience. Attends !
- Que nous sommes fragiles ! Sois fraternel, solidaire et simple.
L'unique Commandement de l'Occident marchand:
- Le polysensualisme s'exacerbe. Toujours plus Moi

« Le second souffle » suivi du « Diable gardien »
Philippe Pozzo di Borgo

 « Dieu n’est pas venu supprimer la souffrance ; Il n’est même pas venu l’expliquer. Il est venu pour la remplir de sa présence. » 

Paul Claudel 



*********************************************************




« On ne fait pas d’aveugles sans casser des yeux » (Coluche)



Rien de plus naturel que de démontrer par l’humour que le handicap n’est qu’une simple différence. 

Quand Coluche attaquait, les CRS, les communistes, les arabes, les noirs, les corses… quelques tordus le dénonçaient comme provocateur, alors qu’il désacralisait la différence.

L’humour, c’est aussi un moyen pour parler du handicap, pour le libérer de tous les aprioris que l’on peut avoir à son égard, pour ne plus voir seulement le handicap par le tout petit bout de la lorgnette, c'est-à-dire la souffrance, la pitié, le courage… et considérer l’handicapé comme un être différent, ce que nous sommes tous, mais tous unis fraternellement cependant dans une même condition humaine !

Ce livre-documentaire souhaite par le biais de portraits hautement et moralement exemplaires, témoigner de la formidable " arme de résistance et de (re)construction massive " que peuvent représenter l'humour  et le rire de résistance face aux divers aléas et malheurs de la vie que sont en particulier la Maladie, le handicap, la mort, les souffrances morales, l’oppression politique avec tout ce que cela peut comporter, la bêtise humaine pour ne pas dire la connerie, l’universelle connerie …. !

Il s’agit donc de les présenter tous nos «  héros » en situation et sur le terrain " tout en évoquant leurs différents  parcours et divers engagements au travers desquels l’humour, le rire, plus encore l’optimisme nourrissent leur énergie vitale depuis qu’ils l’ont aidé à se relever ; et, partant,  de transmettre un message de solidarité en adressant une fraternelle pensée à  tous nos frères humains qui sont frappés par le malheur et les souffrances de vie, en tentant et espérant ainsi leur apporter notre petite pierre d'espoir et de réconfort solidaire.

Ce livre témoin souhaite donc au travers du témoignage et du vécu quotidien d’êtres handicapés dont le corps ne les suit plus toujours comme et là où ils le voudraient, nous en présenter quelques uns d’entre eux qui ont choisi d’y aller quand même, non plus avec leurs jambes et leurs bras dont ils ont perdu l’usage mais avec la force de l’humour dans la tête et le cœur !

Parmi ceux-ci, figure emblématique s’il en est une, Lenin Voltaire Moreno, ancien vice-président de la république d’Equateur de 2007 à 2013 victime d’une agression en 1998 qui le laisse partiellement paralysé et le met en fauteuil roulant ; brisé dans sa chair et son cœur par ce drame dont il pense ne pas pouvoir se relever, il trouve néanmoins dans l’humour et l’autodérision, tout particulièrement,  une source d’espoir et de force de revivre et décide de s’engager  pleinement, aux côtés de ses frères de souffrance en s’investissant corps et âme pour redonner une place aux personnes handicapées dans la vie, histoire, a-t-il dit, « non pas de rendre leur dignité aux personnes handicapées mais à la société toute entière qui l’avait perdue en les rendant invisibles ».

En 2004, il fonde à Quito la Fondation Eventa qui s’intéresse à l’intelligence émotionnelle et à la promotion de l’HUMOUR sous toutes ses formes, se lance dans d’éperdues recherches sur ses bienfaits en donnant  régulièrement des conférences  sur ces thèmes en affirmant haut et fort les effets «thérapeutiques et immunologiques» de la bonne humeur.

« l’humour » a-t-il dit, « a un effet thérapeutique, il ne se contente pas d'alimenter l’âme, d’alimenter l'esprit, il alimente également le corps grâce à l'immunité qu'il génère. La joie et la bonne humeur, c’est la poésie qui surgit de l’âme, sans aucune haine »

Il fut ensuite durant de nombreuses années envoyé spécial permanent de l’ONU pour le handicap.

Il est désormais Président de la République d'Equateur depuis 2018.

Nous aurions pu donner à ce livre-témoin un sous-titre largement inspiré d’une chanson de Brel qui nous paraît le bien résumer en son fond et en sa forme :
« Quand on n’a que l’Humour….pour unique secours  ! » 

P.S: Faut-il le préciser,  ce livre est fortement motivé par un sentiment de respect fraternel pour nos frères handicapés et à mobilité réduite!


***********************************************************

« L’HUMOUR POUR VAINCRE LE HANDICAP : QUAND ON N’A QUE L’HUMOUR  POUR UNIQUE SECOURS…. »

Table des Matières 


SOMMAIRE

 PRÉFACE 
 Philippe Pozzo di Borgo, l'Intouchable  

AVANT PROPOS : Petit essai sur le Parti d'en rire.

CHAPITRE 1 : L’Handicapé, l’autre qui pourrait être moi

CHAPITRE 2 : Handicapé, une fatalité intouchable

CHAPITRE 3 : L’Humour de résistance : quand on n’a que l’Humour pour unique secours

CHAPITRE 4 : Humour et handicap : une arme de reconstruction massive

CHAPITRE 5 : Les handicapés font rire et rient comme les autres

CHAPITRE 6 :  Peut-on rire de tout ?

QUELQUES ÉCLATS D’HUMOUR (EXTRA)ORDINAIRES 

LENIN VOLTAIRE MORENO 
« Comme sur des roulettes », actuel Président de la république d’Equateur, paralysé à vie suite à une agression et " Prix Humour de Résistance " en 2014






PHILIPPE POZZO DI BORGO
Le modèle du film « Intouchables »




PHILIPPE  CROIZON
Premier amputé des quatre membres à avoir traversé la Manche à la nage




GUILLAUME  BATS 
L’Humoriste aux bras de verre





JEAN-PIERRE  BROUILLAUD 
Écrivain-voyageur, aveugle depuis l’âge de 16 ans, auteur du livre « Dans les pas d’un voyageur aveugle »




BERTRAND BESSE SAIGE 
Tétrapléqique, auteur du livre : « Le guerrier immobile ou la métamorphose de l’homme blessé »




LAURENT  SAVARD
Le papa de Gabin, son fils autiste et son spectacle « Le  bal des pompiers »



En compagnie de Jean-Louis Fournier,


"Prix Humour de Résistance " 
2008
pour son livre
" Où on va Papa ?"


FRÉDÉRIC  ZEITOUN  
Humoriste, « Le petit Juif à roulettes »




EDOUARD  BRAINE 
Le Consul de France qui défend la cause des siens




CHARLOTTE  DE  VILMORIN
Bloggeuse, Écrivaine et entrepreneuse en fauteuil roulant, auteur du livre « Ne dites pas à ma mère que je suis handicapée, elle me croit trapéziste dans un cirque »




ANJA LINDER 
Harpiste de grand talent en fauteuil roulant




ADDA  ABDELLI 
Auteur et comédien handicapé des deux jambes, coscénariste de la série télévisée à succès « Vestiaires »




HENRI-PIERRE  LEMAÎTRE  

Ancien professeur d’Education Physique, devenu hémiplégique, auteur du livre « Pourquoi l’hémiplégique ne jour plus au flipper ? »


PREFACE

L’Humour face au handicap

Préface de Philippe Pozzo di Borgo

« J’ai toujours adoré rire ; aujourd’hui, après 25 ans de tétraplégie inconfortable, le rire et l’humour sont devenus aussi un outil. 

Cet outil m’est indispensable.

Avant le rire était un plaisir ; maintenant, c’est un mode de vie ou de survie. Le handicapé que je suis ne répond plus aux normes ; pas beau, je fais peur et montre, à travers ma fragilité, la fragilité de l’autre. 

Si je ne fais pas un effort pour le faire rire, le tranquilliser, il va se détourner parce qu’il aura peur. Je recommande l’utilisation d’un humour sympathique, désarmant, ni ironique, ni grossier. 

C’est un humour de situation à la Molière, de jeux de mots, de plai- santeries, une nouvelle manière d’être à l’autre.

L’humour est une manière de vivre ensemble. Plutôt que d’uti- liser la colère, l’autorité ou l’impératif, l’humour obtient avec une certaine grâce, une certaine amabilité, l’aide qui est nécessaire ; en ce sens l’humour est le carburant d’une interdépendance aimable.
L’humour est aussi une respiration qui permet de traverser la difficulté, de désamorcer les craintes, d’envisager l’instant qui suit.

L’humour nous rapproche de ce que nous sommes vraiment : l’humus, c’est-à-dire la terre.

« Humour » – « humus », ont la même étymologie que l’humilité.

L’humour ne se pratique que dans la simplicité.

La joie folle de vivre l’altérité dans le combat de la survie, source de jubilation, de rires.
L’élargissement de ma vie, qui aurait pu être désespérante de souffrance, dans une dilatation de l’existence, est une facilité accor- dée à celui qui s’extirpe de la contrainte. Cette dilatation, c’est ma manière d’être et de résister ; cette contrainte ou cette contrariété de la fragilité inconfortable m’évite les frustrations, les révoltes, ou les coups de gueule des valides confrontés à une contrariété. Ce relâchement de mon être dans une sorte d’insouciance m’évite le rétrécissement de la vie qui peut parfois polluer celle des valides inconscients. 

Quelle source d’ironie gentille !

Je remonte du mystère de la vie une joie qui est en moi et qui est le fondement inhérent de la vie ; cette jubilation, cette dilatation qui me saisit parce que je fais silence et que je me retrouve au diapason de la création, de l’existence, produit comme quelque chose d’exhilarant.

Le rire dans la rencontre, évite l’appréhension. Rire permet de se désancrer et de faciliter le chemin de l’un à l’autre.

Le rire du fragile désarme l’arrogance du valide intouchable.

Traiter la différence avec humour aide à bousculer les préjugés.»

PHILIPPE POZZO DI BORGO


*************************************************************************************


Etienne MOULRON

Parcours: 

https://moulrone.blogspot.com/2019/01/etienne-moulron-etienne-moulron-ans-ne.html



Fondateur de la Maison du Rire et de l'Humour






et Créateur du " Prix Humour de Résistance"





1, avenue Pierre le Vénérable
71250-Cluny
06.75.48.31.86

emoulron@gmail.com